Sun 26 Sep 2021
Podcast /
Le Cabaret des Acolytes

Lien de l'épisode /
Le Cabaret des Acolytes

Partagez cet Épisode

Le nouvel épisode du Cabaret est disponible! Allez vous sucrez le bec avec cet épisode!

Écoutez sur Balado Québec:
https://baladoquebec.ca/le-cabaret-des-acolytes

Écoutez sur Spotify:
https://open.spotify.com/show/2LVwMTKzIxR5kjQd2W9iUT

Écoutez sur Apple ici:
https://podcasts.apple.com/ca/podcast/le-cabaret-des-acolytes/id1511395983?l=fr

Écoutez sur Google Podcasts:
https://podcasts.google.com/feed/aHR0cHM6Ly9iYWxhZG9xdWViZWMuY2EvbGVjYWJhcmV0ZGVzYWNvbHl0ZXMvcnNz?sa=X&ved=0CAYQrrcFahcKEwio-bPzsf3uAhUAAAAAHQAAAAAQZg

Ce soir au Cabaret, nous célébrons une couleur.

Couleur primaire aux effets secondaires. La couleur de l’amour, de la passion, mais, toute nuancée de ses contradictions, c’est aussi celle des crimes, du sang et de la trahison. 

On a beau faire le tour du spectre, c’est elle qui est la plus forte. La plus fière! Si fière qu’elle en rougit comme un coq. Et prenez garde car elle attaque et marque souvent l’interdit. Stop! Tout est au rouge, c’est la congestion! 

L’histoire est marquée au fer rouge par cette couleur. Les Communistes se la sont appropriée, à tel point qu’on les nomme tout simplement : Les Rouges. Et O combien de peuples amérindiens se sont vus insultés à se faire qualifier de cette couleur. Monarques, empereurs et religieux l’ont revêtue. Point de cardinaux ne sauraient oublier leur soutane qui les préserve du rouge enfer. L’histoire est marquée de pouvoir, de violence et de sang.

Et pourtant elle aime, elle aime sous toutes ses teintes: bordeaux, vermeil, amarante, cramoisi, coquelicot.

Si elle incarne aussi le luxe, il n’en faut pas trop pour s’illuminer. À vos lèvres, un petit rouge, mesdames, et le tour est joué.